MENTIONS LÉGALES

Le site www.comptoir-lyonnais-metaux.com est édité par l’entreprise Comptoir Lyonnais Des Métaux

Siège social : 22/24 rue Charles Martin 69190 SAINT FONS -FRANCE
Tel : 04 78 70 23 23
Fax : 04 78 70 57 47
Email : contact(@)comptoir-lyonnais-metaux.com
Forme juridique : SARL
Capital : 100 000 €
RCS Lyon : 522 843 010
N° TVA : FR 48 522 843 010

Installation Classée du 8 Avril 1997
Dirigeant : Mr Laurent BAZZARA

Conception

Logo Fructiweb pour site internet

www.fructiweb.com
5 bis rue du Tour de l’Eau
38400 Saint-Martin-d’Hères

Icons made by Freepik from www.flaticon.com

Déclaration CNIL

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés et à l’article 43 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, ce site web a fait l’objet d’une déclaration de traitement automatisé d’informations nominatives auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL), qui en a délivré récépissé sous le numéro (en cours), à la date du 01 Juillet 2005.

Cookies

Le site peut stocker des cookies dans votre navigateur afin d’améliorer votre navigation. Vous avez la possibilité de les supprimer en vous rendant dans les options de votre navigateur.

Propriété intellectuelle

L’utilisation du site Comptoir Lyonnais Des Métaux ne vous autorise qu’un usage strictement personnel. Ce site et l’ensemble des éléments qui le composent (noms de domaine, marques, structure générale, textes, graphiques, images, bases de données, arborescence, logos, charte graphique, et autres éléments reproduits sur le site sont la propriété de la société Comptoir Lyonnais Des Métaux. La protection du site et des éléments le composant relève des législations nationales et internationales relatives au droit de la propriété intellectuelle. Toute reproduction et/ou représentation et/ou rediffusion, en tout ou en partie, sur tout support électronique ou non, présent ou futur, sont interdites sauf autorisation expresse et préalable de la société. Toute personne contrevenant à cette interdiction, engage sa responsabilité pénale et civile et peut être poursuivie notamment sur le fondement de la contrefaçon. De même les bases de données d’informations sont protégées au titre de la loi du 1 er juillet 1998. Ainsi, toute extraction ou tentative d’extraction, fut-elle totale ou partielle, est susceptible d’engager les responsabilités civile et pénale de tout contrevenant.